La VAE est un droit permettant à toute personne engagée dans la vie active de faire valider les acquis de son expérience pour obtenir une certification professionnelle.
Elle permet également d'être dispensé des titres ou diplômes requis pour préparer un diplôme ou un titre délivré au nom de l'Etat ou par des établissements publics de formation.
Les salariés peuvent mettre en œuvre ce droit soit dans le cadre du plan de formation de leur entreprise, soit dans le cadre d'un congé de VAE.

Qui est concerné ?

  • Les salariés, quel que soit leur statut : CDI, CDD, intérimaires
  • Les non-salariés : membres d'une profession libérale, exploitants agricoles, artisans, commerçants, travailleurs indépendants
  • Les agents publics, titulaires ou non
  • Les bénévoles ayant une expérience associative ou syndicale
  • Les demandeurs d'emploi, indemnisés ou non

Quelle expérience est prise en compte ?

Peuvent faire l'objet d'une VAE l'ensemble des compétences professionnelles acquises dans l'exercice d'une activité salariée, non salariée ou bénévole, en rapport direct avec le contenu de la certification visée.
Cette activité doit être exercée de façon continue ou non pendant une durée d'au moins 1 an, et en rapport avec la certification visée.
Ne sont pas pris en compte dans la durée requise :
- Les périodes de formation initiale ou continue, quel que soit le statut de la personne,
- Les stages et les périodes de formation en milieu professionnel effectués pour la préparation d'un diplôme ou d'un titre

Quelle certification viser ?

Les certifications professionnelles accessibles par la VAE sont les diplômes et les titres à finalité professionnelle (Education nationale, Agriculture, Affaires sociales, Jeunesse et sports, anciens titres homologués, titres professionnels du ministère chargé de l'emploi, des universités, ...) et certificats de qualification de branche (CQP).

Comment accéder à la certification ?

Les personnes intéressées doivent s'adresser à l'autorité ou à l'organisme délivrant la certification professionnelle, qui examinera la recevabilité de leur demande. Une seule demande est admise par an pour un même diplôme, titre ou certificat, (trois au maximum pour des certifications différentes). La demande de validation doit être accompagnée d'un dossier comprenant notamment les documents rendant compte des expériences acquises et de leur durée, les attestations des formations suivies et les diplômes déjà obtenus.
Selon le projet du candidat à la VAE et la certification visée, les étapes et les interlocuteurs diffèrent. Pour plus de précisions, le candidat devra se reporter aux informations de chaque service valideur et/ou se rapprocher du Point Information Conseil (PIC) le plus proche de son domicile.

La validation

La demande de validation est appréciée par un jury qui décide ou non de l'attribution de la certification, à l'issue d'un entretien et, le cas échéant d'une mise en situation professionnelle réelle ou reconstituée.
Le jury peut attribuer la totalité de la certification ou ne valider qu'une partie des connaissances et aptitudes exigées.

Qui finance ?

Les actions de VAE sont assimilées à des actions de formation continue.
La VAE peut faire l'objet d'une prise en charge par les différents acteurs qui participent aux dépenses de la formation professionnelle continue, dans le cadre des dispositifs qu'ils financent : Etat, Régions, ASSEDIC, entreprises, Organismes Paritaires Collecteurs Agréés ( 'OPCA) et FONGECIF.
Le coût de la VAE comprend les frais liés à la prestation et la rémunération éventuelle du candidat.

Information Conseils : Les Points Information Conseil (PIC) ?

Les Points Information Conseil (PIC) ont  pour  mission d'accueillir, d'informer, de conseiller les candidats à la VAE. Ils doivent les aider à mesurer la pertinence de leur engagement dans un dispositif de validation. Ils doivent également les aider à identifier les certifications auxquelles ils peuvent prétendre. L'objectif est d'assurer une orientation des publics vers les certifications et les modes de validations les plus appropriés à leurs profils et à leurs projets. L'intervention du Point Information Conseil (PIC) s'arrête là où commence à s'exercer la compétence du service valideur qui accompagne la personne dans la procédure de validation.