Systèmes permettant à un salarié de tracer un parcours professionnel vers un droit individuel à être formé tout au long de sa vie professionnelle


Les différents dispositifs à votre disposition.

L’évaluation de vos compétences

Le conseil en évolution professionnelle (CEP)

Ce service vous permet de bénéficier d’entretiens gratuits auprès d’un conseiller pour faire le point sur votre situation professionnelle, avoir des informations sur les métiers, les formations et obtenir un appui pour l’élaboration, la formalisation et le financement de votre projet d’évolution professionnelle.

Les structures qui vous accueillent pour le CEP :

  • Les Opacif (organisme paritaire agréé au titre du Congé individuel de formation),
  • Le Pôle emploi,
  • Les Missions locales,
  • Le Cap emploi,
  • L’ APEC.

Le bilan de compétences

Il a pour objet de permettre à des travailleurs d'analyser leurs compétences professionnelles et personnelles ainsi que leurs aptitudes et leurs motivations afin de définir un projet professionnel et, le cas échéant, un projet de formation.
Après 20 ans d'activité professionnelles et en tout état de cause, à compter du 45 ème anniversaire, et, sous réserve d'une ancienneté d'un an dans l'entreprise qui l'emploie, tout salarié bénéficie d'un bilan de compétences mis en œuvre en dehors du temps de travail.
Le bilan comporte trois phases :
- une phase préliminaire,
- une phase d’investigation et
- une phase de conclusion.
Ces phases se déroulent sur une durée de 24 heures maximum. Vous trouverez la liste des prestataires de bilan auprès de votre Opacif.
Il peut être mis en œuvre par le biais du congé de bilan de compétences.

L’entretien professionnel
Il est mis en œuvre tous les deux ans dans votre entreprise et a pour objectif d’étudier vos perspectives d’évolution professionnelle et vos besoins en formation. Tous les 6 ans, l’entretien professionnel donne lieu à un bilan et vérifie que vous avez bénéficié d’une formation, d’une progression salariale ou professionnelle ou que vous avez acquis tout ou partie d’une certification par la formation ou la VAE.

L’ accès à la qualification

Le compte personnel de formation (CPF)
Le CPF, vous permet d’acquérir des heures de formation chaque année dans la limite de 150 heures. Vous serez libre d’utiliser votre compte hors temps de travail pour réaliser des formations qualifiantes inscrites sur une liste, des formations permettant d’acquérir le socle de connaissances et de compétences et des actions d’accompagnement à la VAE. Il est possible d’utiliser son compte pour suivre une formation tout ou partie sur le temps de travail, pour cela vous devrez obtenir l’accord de votre employeur sur le contenu de la formation et le calendrier.
La liste des formations accessibles est personnalisée selon le statut, la région et l’activité professionnelle.
Pour créer son compte et consulter la liste des formations éligibles :
www.moncompteformation.gouv.fr

Le congé individuel de formation (CIF)
Il a pour objet de permettre à tout salarié, quelle que soit l'entreprise dans laquelle il exerce son activité, et à titre individuel, de réaliser des actions de formation de son choix, indépendamment de sa participation aux actions comprises dans le plan de formation de l'entreprise.

La clause de dédit formation

Le congé de validation des acquis de l’expérience (VAE)
La VAE vous offre la possibilité de valider votre expérience professionnelle pour obtenir un diplôme, un titre professionnel ou un certificat de qualification professionnelle (CQP). Seule exigence : l’expérience prise en compte doit être au minimum de trois années dans le domaine du diplôme ou titre visé.
Le congé de VAE autorise l’absence sur le temps de travail pour vous permettre de préparer et/ou de participer aux épreuves de VAE.

Le plan de formation
Légalement, toute entreprise, quelle que soit sa taille, est obligée de consacrer chaque année, une partie de son budget pour le financement de la formation professionnelle continue.
L’entreprise met donc en place un plan de formation en fonction :
- des objectifs de l’entreprise
- des propositions du salarié ou des représentants du personnel
Toutefois, le salarié peut toujours demander à suivre une action de formation, mais son employeur n’est pas obligé d’y accéder

La période de professionnalisation
Elle a pour objet de favoriser, par des actions de formation, le maintien dans l'emploi de salariés sous contrat à durée indéterminée.

Les heures de formation peuvent se dérouler en tout ou partie en dehors du temps de travail, à l’initiative :
- soit du salarié dans le cadre du droit individuel à la formation (DIF)
- soit de l'employeur, après accord formalisé du salarié, dans le cadre du plan de formation.

La durée de la formation est celle qui est nécessaire à l'obtention de la certification visée.

Qui peut vous accompagner dans votre projet ?

En entreprise :
- la direction,
- le responsable d’équipe,
- le service des Ressources Humaines,
- les représentants du personnel.

Hors entreprise :
- le conseiller en évolution professionnelle,
- l’Opacif,
- les Points relais conseil en VAE.