Le chèque régional « parcours VAE » est une aide individuelle conçue par la région Guadeloupe qui permet à ses bénéficiaires d'assumer les coûts liés à l'accompagnement à la validation des acquis de l'expérience.

Les objectifs de la Région :

  • Permettre aux publics les plus fragilisés d’accéder aux prestations d’accompagnement VAE.
  • Traduire la complexité d’un parcours VAE.
  • Réduire les délais de présentation devant le jury.

Pour qui ?  

Le chèque « parcours VAE » permet de financer la phase d'accompagnement qui se situe entre la  recevabilité de la demande du candidat et la décision du jury.  Ce chèque d'un montant maximal de 500 euros peut être attribué aux :  

  • Demandeurs d'emploi  
  • Personnes en congé parental  
  • Travailleurs handicapés  
  • Salariés en contrat aidé  
  • Conjoints collaborateurs

Pour quoi ?

Le cheque VAE permet de financer la phase d’accompagnement classique qui se situe entre la recevabilité  de la demande du candidat et la décision du jury. Il concerne toutes les certifications accessibles par la  VAE.  La prestation d’accompagnement prise en charge par la région comprend une : 

  • aide à décrire ses compétences acquises 
  • aide à organiser ses compétences face aux exigences du référentiel 
  • aide à constituer son dossier VAE 
  • aide à préparer son entretien face au jury et éventuellement la mise en situation.

Se renseigner, faire une demande :  

Pour toute recherche de financement qui sera lié à votre statut, n'hésitez pas à prendre contact avec un  conseiller du réseau des Points Information Conseil (PIC VAE). L’AGEFOS PME, CONSTRUCTYS, le CIBC, la CITE DES METIERS, le FONGECIF, la MISSION LOCALE, l’OPCALIA. Ce réseau local est financé par le conseil régional de la Guadeloupe.

Téléchargez la demande de chèque VAE

La démarche de VAE a un coût, variable selon les ministères et les organismes certificateurs. Ce coût peut être pris en charge en fonction du statut du demandeur : OPCA, chef d’entreprise, Pôle emploi, DIECCTE, conseil régional.

La VAE s’inscrit dans le livre IX du Code du Travail, elle fait donc partie du champ de la formation professionnelle continue.
La VAE peut faire l’objet d’une prise en charge par les différents acteurs qui participent aux dépenses de la formation professionnelle continue, dans le cadre des dispositifs qu’ils financent : Etat, Région, ASSEDIC, entreprises, Organismes Paritaires Collecteurs Agréé (OPCA) et FONGECIF.
Certaines étapes du parcours VAE sont payantes : l’accompagnement et, parfois, l’inscription à l’examen. Peuvent être demandés :


► Si le candidat est salarié, le plan de formation de l’entreprise, le DIF (droit individuel à la formation), ou le congé VAE, qui est pris en charge par l’OPACIF.
► S’il est demandeur d’emploi et qu’il postule à un titre professionnel du ministère du Travail, c’est l’État qui prend en charge le financement de l’accompagnement.
► S’il postule à une certification d’un autre ministère, il peut se renseigner auprès de Pôle emploi. S’il n’a aucune solution de financement, il peut bénéficier du chèque VAE de la Région.
► S’il est travailleur indépendant, voir les possibilités offertes par l’OPCA ; s’il n’y en a aucune, le chèque VAE de la Région.
► s’il est bénévole, le chèque VAE de la Région. Les entreprises peuvent imputer sur leurs dépenses de formation, le coût de la VAE de leurs salariés. 

Publics finaceurs Cadre du financement

Salariés

(CDI, CDD, Intérimaires…)

Entreprises
OPCA
FONGECIF

Plan de formation
Congé vae
DIF

Agents publics
(Titulaires ou non)

Administration, Etablissements publics

Plan de formation
Congé VAE

Non salariés
(Professions libérales, exploitants agricoles, artisans, commerçants, travailleurs indépendants…)

Organismes collecteurs des cotisations formation
(AGEFICE, VIVEA…)

Dans le cadre de la prise en charge prévue par ces organismes.

Demandeurs d’emploi

(indemnisés ou non)

-Pôle emploi,

-Conseil Régional,

-Ministère chargé de

l’emploi

Convention d’assurance chômage)

Chèque régional VAE

Gratuité pour les titres professionnels

Bénévoles, personnes en congé parental, travailleurs handicapés, conjoints collaborateurs, personnes sous main de justice Conseil régional Chèque régional VAE

 

 

INFORMATION ET CONSEIL (PAS OBLIGATOIRE MAIS RECOMMANDÉE)
1. Accueil des candidats, information, orientation, explications sur l’ensemble de la démarche (auprès du réseau PIC ou directement auprès du service valideur).

DÉPÔT ET RECEVABILITÉ DE LA DEMANDE
2. Orientation vers une certification et sur le mode de validation le plus adapté.
3. Rédaction par le candidat d’un livret de recevabilité.
4. Recevabilité du candidat.

PRÉPARATION À L'ÉVALUATION AVEC OU SANS ACCOMPAGNEMENT
5. Rédaction par le candidat du dossier de présentation des acquis (accompagnement possible).

VALIDATION PAR LE JURY
6. Mise en situation ou entretien avec un jury composé de professionnels, délibération portant sur l’obtention (ou non) des modules de formation obtenus par la VAE.
7. Résultats : délivrance de tout ou partie du diplôme (VAE totale, partielle ou rejet)

Tous les diplômes, titres à finalité professionnelle délivrés par l’État ou par des organismes privés et certificats de qualification des branches professionnelles (CQP)  enregistrés au Répertoire Nationale des Certifications Professionnelles (RNCP) sont accessibles par la VAE.
Cependant, certaines certifications  pour des raisons liées à la sécurité, à la Défense Nationale, la santé ou encore certaines professions réglementées (comme architecte par exemple) ne sont pas accessibles par la VAE.

 La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) est un dispositif de la loi de modernisation sociale N° 2002673 du 17 janvier 2002, qui remplace la Validation des Acquis Professionnels (VAP).

Tout individu qui possède au moins 1 an d’expérience professionnelle, qu’il soit :


► salarié : CDI, CDD, intérimaire
► non salarié : membre d’une profession libérale, exploitant agricole, artisan, commerçant, travailleur indépendant…
► agent public, titulaire ou non
► demandeur d’emploi, indemnisé ou non
► bénévole ayant une expérience associative ou syndicale

Cette expérience professionnelle doit pouvoir être justifiée par des bulletins de salaires, attestations, certificats de travail.
Ce droit s’exerce sans condition d’âge, de nationalité, de statut ou de niveau de formation.

La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) est un dispositif de la loi de modernisation sociale N° 2002673 du 17 janvier 2002, qui remplace la Validation des Acquis Professionnels (VAP).

La VAE est :

  • Un droit inscrit au livre IX du code du travail et dans le code de l’Education
  • Un acte officiel par lequel les compétences acquises par l’expérience sont reconnues
  • Une procédure de vérification, d’évaluation et d’attestation des connaissances et des compétences du candidat, par un jury indépendant et comportant des professionnels. Ainsi, la VAE permet d’obtenir tout ou partie d’un diplôme ou titre à finalité professionnelle ou d’un certificat de qualification.

Elle permet également d’accéder à un cursus de formation, sans justifier du niveau d’études ou des diplômes et titres normalement requis.

 

vae bt orientation

 chq vae
   Le chéquier VAE